Quelles études pour devenir traducteur professionnel ?

Pour s’orienter dans les études, on n’a pas vraiment besoin d’aller chercher loin. Il suffit de se concentrer sur les petits détails être fidèle à vos centres d’intérêt. Si vous avez toujours aimé les langues étrangères et que vous en êtes passionné, le choix est évident. Vous ne devriez pas hésiter un seul instant à vous lancer dans la traduction. Rêvez-vous de traduire des romans, des films ou encore des bandes dessinées ? Si oui, voici ce que vous devez savoir sur les études pour devenir traducteur professionnel.

Qu’est-ce qu’un traducteur professionnel ?

Travailler à l'international comme traducteur professionnel

Lire également : Yoopi : la start-up la plus «cool» du monde

Un traducteur professionnel est une personne qui traduit des documents et textes d’une langue à un autre. Pour être traducteur professionnel, il faut avoir une formation spécifique et avoir le diplôme qui en atteste. Dans la catégorie des traducteurs, il y a une nette différence entre un traducteur simple et un traducteur professionnel. Précisons aussi qu’il y a une différence entre la traduction juridique et les autres types de traduction.

Toute personne qui sait lire et écrire deux langues différentes peut déjà se prévaloir d’être un traducteur simple à ses heures perdues. Cependant, cette personne n’a pas été formée pour ce domaine. Elle n’a ni la formation concrète ni le diplôme attestant de sa compétence. C’est ce qui fait la grande différence avec un traducteur professionnel, car ce dernier possède tous ces attributs. Il a appris à tenir une bonne posture et à choisir ces mots. Cette différence n’a rien de minime. Devenir un traducteur professionnel, ce n’est pas que savoir parler et écrire une langue étrangère.

A découvrir également : Comment rédiger un mail de candidature en anglais ?

Le cursus à suivre

Le traducteur professionnel devrait disposer d’un diplôme de niveau Master. Toutefois, il faut commencer par le bas de l’échelle, c’est-à-dire de la Licence. On ne saurait contester les compétences d’un traducteur professionnel doté d’une Licence. Cependant, il lui reste encore beaucoup de choses à apprendre.

La filière à choisir est celle des langues étrangères qui a deux branches : les langues appliquées et la dominante littéraire et civilisation. Le futur traducteur est libre de choisir la branche qui lui convient. Il lui faudra par la suite continuer en année de Master dont la première se fait en tronc commun. La spécialisation ne commence qu’en deuxième année. A ce stade, vous disposez de plusieurs choix à savoir : la traduction audiovisuelle, littéraire et la traduction professionnelle spécialisée.

La spécialisation du traducteur professionnel

La spécialité du traducteur professionnel

Il est important de savoir choisir sa spécialité puisqu’elle influence les divers débouchés. La traduction littéraire vous amènera à traduire les romans, les livres, etc. La traduction audiovisuelle vous permettra d’intervenir dans la traduction des films sous-titrés. A vous donc d’évaluer le domaine dans lequel vous vous sentirez plus à l’aise. Néanmoins, que vous pouvez trouver plusieurs opportunités à saisir. Laissez-vous guider par vos passions.

Le métier de traducteur ne se limite pas à la formation professionnelle. Vous devez aussi avoir des compétences pratiques. Faites alors appel à votre humanisme. Soyez toujours prêts à accomplir un travail de qualité supérieure pour être reconnu dans le domaine et vous faire une bonne réputation.