Comment éviter le délai de carence Pôle emploi ?

A voir aussi : Comment se faire payer en ligne ?

Comme vous le savez probablement, certaines règles relatives au délai de carence avant les prestations de chômage de Pôle Emploi ont changé avec la publication du décret n° 2021-346 du 30 mars 2021, qui adopte diverses mesures relatives à l’assurance chômage.

Vous ne pouvez pas vous y retrouver, alors nous irons pas à pas.

A découvrir également : Quels sont les métiers du relationnel ?

1/ Contexte : de quoi parlons-nous ?

Un certain temps passe entre la perte d’emploi et le début de l’indemnisation par Pôle Emploi. Il est communément appelé temps d’attente.

En fait, il est nécessaire de distinguer trois types de retards :

Le report compensatoire spécifique :

  • S’ applique si une indemnité est versée à la fin du contrat au-delà du minimum légal.
  • Attention : Cela signifie qu’il est également utilisé pour les allocations conventionnelles s’appliquent parce qu’elle est moins chère que la loi (ce qui est souvent le cas) !
  • Peu avant la fin du contrat de travail (délai de préavis).

Report des jours fériés payés :

  • Calculé sur la base des indemnités compensatoires pour congés payés à la fin du contrat.
  • Expire à partir du lendemain de la fin de l’ajustement spécifique reporté, les deux pilotes s’accumulent ainsi.

Le délai d’attente de 7 jours :

  • Ajouté aux deux déjà accumulé choqué jusqu’à.
  • Applicable uniquement si l’autorisation ou la réadmission est accordée, sauf en cas de réadmission dans un délai de douze mois à compter de l’autorisation préalable.

Ce sont donc ces périodes que nous appelons souvent le délai d’attente Pôle Emploi.

2/ Calcul du temps d’attente Pôle de travail

2.1 Le Rémunération compensée pour congés payés :

A/ Calcul des contrats se terminant au plus tard le 30 juin 2021

Le délai est une durée égale au résultat de l’opération suivante :

Montant des indemnités compensatoires PAYÉES par le dernier employeur DIVISÉ PAR le montant du salaire journalier de référence (pour une année de travail, ce salaire de référence est égal au salaire annuel brut divisé par 365).

Exemple :

  • Avec un salaire annuel brut de 45 000 euros, le salaire journalier de référence est de 123,29€.
  • L’ employé a reçu une indemnité compensatoire pour congé payé de 1 400 euros.
  • Le report du paiement des congés fériés est de 11 jours (1 400/123,29 = 11, 36 arrondis à 11).

B/ Calcul pour les contrats en vigueur à partir du 1er juillet 2021

Le délai est une durée qui est requise par la résultat de l’opération suivante :

Montants de l’indemnité de congé versée pour toutes les fins des contrats de travail payés par le salaire journalier de référence (SJR) à toutes fins des contrats de travail dans les 182 jours précédant la fin du dernier contrat.

Veuillez noter que les modalités de calcul de ce salaire journalier de référence (SJR) seront modifiées à partir du 1er juillet 2021.

Exemple :

  • Avec un salaire annuel brut de 45 000 euros, le salaire journalier de référence est de 123,29€.
  • A la fin du dernier contrat, le salarié a reçu une indemnité compensatoire pour congé payé de 1 400 euros. Quelques mois auparavant, il avait reçu une indemnité de vacances payée de 800 euros dans le cadre d’un contrat antérieur.
  • Le report de l’indemnité de vacances payée est de 17 jours = 17, 84 arrondis à 17).

Bonne nouvelle, mais les vacances payées retardées sont limitées à 30 jours.

2.2 Le report compensatoire spécifique :

A/ Calcul du dépôt compensatoire spécifique

Le report compensatoire spécifique s’applique pour une période égale au résultat de l’opération suivante :

Montants liés à la résiliation du contrat de travail, dont le montant ou les modalités de calcul ne résultent pas directement de l’application d’une disposition légale ou qui n’ont pas été attribués par le juge DIVISD PAR 95,8 (montant 2020).

Exemple :

  • En raison de l’ancienneté du salarié, le montant de l’indemnité légale de licenciement est en principe égal à 1 100 euros.
  • En cas de blessure conventionnelle, une indemnité de départ conventionnelle de 2600€ sera versée (1500€ en plus du montant minimum de 1 100 euros).
  • Le Le report de la rémunération est de 15 jours (1500/95,8 = 15,66 arrondi à 15).

B/ Le plafond : période maximale de dépôt compensatoire spécifique

La détention spécifique de l’indemnisation est limitée à 150 jours civils et 75 jours en cas de licenciement économique.

En d’autres termes, les travailleurs dont le contrat n’est pas rompu pour des raisons économiques (par exemple, rupture ou faute conventionnelle) peuvent rester au chômage pendant 5 mois sans recevoir de compensation ( le temps d’attention le congé payé différé ! !).

Les travailleurs dont le contrat a été résilié pour des raisons économiques continueront d’être assujettis au report de la rémunération spécifique de 75 jours.

Le montant maximal des indemnités de départ avec effet du report spécifique à son maximum est donc de 14 370 euros pour 2020 (en fait 14 370 €/95,8 = 150 euros). Si un montant est supérieur à 14 370€, le report spécifique est limité à 150 jours. Si le montant est inférieur à 14 370€, le report diminue proportionnellement.

Exemple :

  • Si l’employé reçoit 20 000 euros d’indemnités de départ en plus de la rémunération légale, la rémunération spécifique sera de 20 000/95. 8:208 .77, réduite à 150 (plus les congés payés différés et le délai d’attente).
  • Il aura donc droit à un délai d’attente d’au moins 5 mois après la résiliation de son contrat de travail en raison du montant spécifique de l’indemnité.

C Le point de départ du report spécifique de la rémunération

Le report spécifique de la rémunération est effectué à partir de toutes les fins du contrat de travail dans les 182 jours civils précédant la dernière résiliation du contrat de travail avant son adoption. Le report applicable est celui qui expire plus tard.

2.3 Résumé global : Calcul du centre d’emploi en période de carence en cumulant le délai d’attente et la compensation

En utilisant les exemples ci-dessus :

  • Si le salarié a reçu une indemnité de vacances payée de 1 400 euros et une indemnité surestimée de 1 500 euros, il ne percevra l’allocation de chômage qu’après un délai de carence de 33 jours après la fin de son contrat de travail : congé payé différé de 11 jours 15 jours délai d’attente de 7 jours).
  • Si le salarié a bénéficié d’une indemnité de 1 400 euros pour congé payé et d’une indemnité illégale de 20 000 euros, il ne commencera pas les prestations de chômage qu’après un délai de carence de 168 jours après la fin de son contrat de travail : congé payé reporté de 11 jours report spécifique de 150 jours attente période de 7 jours).

Aller à Fermeture :

  • Veillez à tenir compte de ces conséquences pratiques pour vos employés lorsque vous approchez des négociations d’une rupture ou d’une transaction conventionnelle.
  • Envisagez d’offrir des simulations aux employés pour les aider à prendre des décisions.
  • Évidemment, ce travail ne vous exonère pas de l’estimation du coût de votre entreprise et du revenu net pour le salarié une fois que les systèmes sociaux et fiscaux (cotisations, CSG, CRDS, impôt sur le revenu, paquet social…) ont été déterminés !

Notre société effectue des simulations et divers calculs pour les entreprises qui les aident à négocier des interruptions de contrats de travail et les effectuer à toutes les étapes des négociations, ainsi que dans la formalisation de divers documents (transaction, rupture conventionnelle etc.).

**