Quels cursus choisir pour devenir carreleur ?

Encore aujourd’hui, le carrelage est le revêtement de sol le plus utilisé dans les constructions et rénovations immobilières. Et malgré les tutoriels en ligne, qui semblent présenter facilement les démarches pour la mise en place de ce revêtement, les particuliers semblent encore être nombreux à souhaiter les prestations d’un carreleur professionnel pour la réalisation des travaux.

Ce peut être afin d’en assurer la réussite ou pour gagner du temps dans les travaux. Si vous êtes à la recherche d’un métier d’avenir, suivre une formation pour devenir carreleur est un bon choix.

A découvrir également : Tout savoir sur le métier d'agent de sécurité incendie

En quoi consiste le métier de carreleur ?

Pour commencer, en quoi consiste réellement le métier de carreleur ?

Lire également : Travailler chez Google : 11 faits et chiffres étonnants

C’est un expert en pose de carrelage. Il intervient aussi bien dans les travaux de finition d’une construction qu’une rénovation immobilière. Expert dans son domaine, il peut aider dans la pose de carrelage mosaïque, avec des motifs, ou un revêtement de sol et de mur classique et uni. Il prend en charge aussi bien le respect des dessins, que la réalisation des joints.

C’est un artisan à part entière. Il est le gage du confort et de l’esthétisme intérieur d’une maison et pourra accompagner ses clients non seulement dans la réalisation des travaux, mais aussi dans le choix des meilleurs accessoires.

Il doit donc non seulement justifier d’une bonne expérience professionnelle, mais aussi d’une excellente connaissance des normes et des tendances du marché.

Un carreleur de niveau CAP

Pour vous qui n’avez pas le temps de patienter des années et de suivre des cursus compliqués, sachez que le diplôme du brevet suffit pour devenir un artisan carreleur. Vous devez alors prétendre à une formation de CAP carreleur-mosaïste. Cette dernière durera quelques mois et vous permettra de profiter d’un certificat d’aptitude professionnel.

Avec un CAP carreleur, vous pouvez parfaitement vous lancer à votre compte. Mais il faudra faire preuve de patience pour construire votre réputation et votre carrière.

Un carreleur de niveau BAC

Le niveau Bac est également un bon début pour devenir un artisan carreleur. Vous allez avoir suivre une formation de Bac Pro avec différentes spécialisations possibles. Ce peut être un Bac Pro en aménagement  et finition de bâtiment, un Bac Pro carreleur mosaïste ou un Bac Pro peintre applicateur de revêtements.

La formation durera 2 ans. Mais le cursus est plus complet.  Vous pouvez, après coup, aspirez à devenir un artisan indépendant ou un travailleur dans une entreprise de BTP. Tout est une question de goût. Il faut savoir que les démarches afin de se professionnaliser en la matière peuvent être différentes.

Si vous comptez vous lancer en tant qu’indépendant, vous devez vous faire une déclaration d’activité et souscrire à des assurances ainsi qu’à un compte bancaire professionnel. Ce qui n’est pas utile pour les salariés.

Un carreleur de niveau Bac +

Mais, il n’y a rien de tel que de mettre en valeur vos connaissances et votre savoir pour séduire davantage de clients et obtenir un peu plus de contrats. Du moins, c’est un des points conseillés sur le leblogdubricoleur.net pour choisir son prestataire. Et ce peut être le cas justement avec une formation carreleur Bac +. Ce peut être un Bac + 2 en Aménagement et Finition ou Bac + 3 en Bâtiment et Construction. Le cursus peut durer 2 ou 3 ans selon le cas. Il s’ouvre uniquement aux détenteurs du Bac et à ceux qui ont assez de patience pour le réussir jusqu’à la fin.

Avec un BTS par exemple, vous pouvez prétendre à devenir bien plus qu’un simple ouvrier. Vous pouvez occuper un poste de chef d’équipe ou de chef de travaux. C’est le cas si vous intégrez une entreprise de construction. Les possibilités d’évolution de carrière seront plus intéressantes. Tel est aussi le cas avec une licence professionnelle.

Mais aussi, vous pouvez aussi devenir un indépendant et choisir le statut de carreleur auto-entrepreneur. Dans ce cas, les démarches de déclaration d’activité et de demande de carte professionnelle ne changent pas de ceux qui ont un diplôme plus bas ou qui ont suivi un cursus moins long.

En moyenne, le carreleur professionnel avec des formations peut gagner entre 2 500 et 4 000 euros par mois en tant qu’indépendant. Bien évidemment, le salaire augmente en fonction de vos années de métier et du nombre de clients et de contrats signés.