Principe de Dilbert : pourquoi les employés les plus incompétents deviennent toujours managers

Deux principes sont généralement observés dans une société, les salariés les moins compétents se retrouvent à des postes spécifiques. Ils ne sont pas fondamentaux pour l’entreprise et les risques sont alors minimisés. Dans la plupart des cas, ils se retrouvent à l’encadrement, mais les éléments les plus performants se retrouvent à des postes beaucoup plus importants. Ils sont par conséquent le carburant d’une société et il y a de grandes chances pour que les promotions concernent les emplois primordiaux. C’est donc le principe de Dilbert que vous pouvez retrouver dans pratiquement toutes les sociétés.

Les plus incompétents peuvent progresser

Lorsque vous regardez avec un maximum de précision la hiérarchie au sein d’une société, vous pourrez constater que le poste des ménagers était destiné à des personnes incompétentes. Elles n’avaient pas la possibilité de s’épanouir avec leur ancien travail et les conséquences comme le manque de productivité pouvaient très importantes. C’est pour cette raison que des migrations internes peuvent être observées et les éléments les moins bons se retrouvent managers des équipes.

A lire aussi : Comment choisir le bon look pour un entretien d'embauche ?

  • Dans la plupart des cas, une personne qui se retrouve au management doit s’interroger sur sa compétence au sein de l’entreprise.
  • Le principe de Dilbert ne s’applique pas toujours, car les managers doivent tout de même booster les équipes et les aider à atteindre leurs objectifs.
  • Pour les postes subordonnés, nous avons généralement les salariés les plus compétents, ils sont essentiels et permettent à la machine de fonctionner.

Avec ce mécanisme, nous pouvons alors nous questionner sur l’intérêt du management, car finalement ce sont les salariés les moins importants pour la société qui se retrouvent à ces postes. C’est pour cette raison que ce sont les plus incompétents qui peuvent progresser au sein d’une entreprise, ce sont ceux qui ont généralement les promotions.

Les alternatives sont forcément peu nombreuses

Le principe de Gilbert peut être mal perçu, car il est toujours difficile d’évoquer l’incompétence des salariés. Finalement, un manager est-il important et essentiel à la société ? Dans tous les cas, les risques sont minimisés par rapport à leur ancien poste. De ce fait, les employés compétents n’ont pas forcément une alternative très réjouissante, car ils peuvent se retrouver à leur poste tout au long de leur carrière sans avoir la possibilité de jouir d’une promotion interne. En effet, ils sont essentiels et ils permettent à l’entreprise de fonctionner, il est alors impossible d’envisager un remplacement puisque le service perdrait un élément fondamental. Cela peut alors entraîner une baisse de motivation et la production peut alors être atteinte.

A lire en complément : La Reconnaissance Travailleur Handicapé (RQTH) : comment et pourquoi la demander ?

Les entreprises peuvent prendre le risque de nommer les salariés compétents à des postes de managers et il y a un risque très important. L’ancien poste est occupé par une personne qui n’est pas aussi performante et les salariés compétents se transforment alors en personnes incompétentes, car elles ne sont pas faites pour le domaine du management. Ce principe nous permet tout de même de réfléchir au statut du manager dans une équipe, mais sachez qu’il peut tout de même être primordial comme nous pouvons le voir dans la suite de cet article.

Le manager et le management de proximité

Si une société ne possède pas un manager, il y a de grandes chances pour qu’elle connaisse la faillite. En effet, ce professionnel est indispensable, voire obligatoire pour que les objectifs puissent être atteints dans les meilleurs délais. Vous devez alors recruter un bon manager et les qualités requises sont nombreuses.

  • Les salariés incompétents sont souvent des managers puisqu’ils maîtrisent parfaitement toutes les problématiques et les stratégies de la société.
  • La communication avec les collaborateurs doit aussi être de qualité, cela permet de transférer les informations d’un service à un autre avec une réelle aisance.
  • Un manager doit s’adapter à la fois au profil, à l’interlocuteur, au dossier et au milieu dans lequel il peut évoluer.
  • Il doit avoir un certain sens de l’analyse et de la communication pour qu’il puisse être productif et réactif.

Il y a désormais de nombreuses formations qui permettent d’embrasser une telle carrière, car le management de proximité permet de collaborer avec tous les salariés et l’ensemble des services. De ce fait, l’absence d’un manager dans une équipe peut être très pénalisante, c’est comme si un bateau n’avait pas de capitaine, il aura tendance à prendre rapidement l’eau.