La façon de parler à la parisienne

Un sondage IFOP paru en janvier 2020 révèle qu’un Français sur deux estime parler avec un accent. De plus, la prononciation varie selon que l’on se trouve en Provence, en Alsace ou encore à Paris. Néanmoins, la distinction n’est pas souvent facile à faire. En outre, si vous passez du temps en compagnie d’authentiques Parisiens, vous remarquerez probablement dans leurs registres de langue quelques expressions inhabituelles. On vous en dit plus sur la façon de parler à la Parisienne.

Existe-t-il une façon de parler à la parisienne ?

La réponse est à cette question est invariablement oui. De manière générale, on distingue deux accents parisiens : l’accent bourgeois et l’accent populaire de Belleville et Ménilmontant.

A lire aussi : Les avantages de l’apprentissage de l’anglais en ligne

Qu’est-ce que l’accent bourgeois parisien ?

Encore appelé accent aristocratique, l’accent bourgeois (faussement dit « sans accent ») est celui habituellement associé aux endroits les plus riches et les plus prisés de l’agglomération parisienne. Il incarne désormais la norme à suivre. L’accent bourgeois est incarné par l’école française, les principaux médias français et par les professionnels de la parole publique.

Cela contribue d’une part à l’homogénéisation de la prononciation dans l’espace francophone et d’autre part à rendre les accents de moins en moins discernables.

A lire également : Le secteur de l'agroalimentaire met l'accent sur l'alternance

Qu’est-ce que l’accent populaire parisien ?

À l’inverse, l’accent populaire (accent des faubourgs ou accent titis parisiens) est celui des quartiers populaires. Il a été notamment popularisé par le cinéma français des années 1930 à 1940. Il est resté longtemps présent dans les années 1950 à 1960. Il a par la suite progressivement disparu pour être relayé par l’accent de banlieue.

Comment bien parler le français ?

L’accent bourgeois parisien est la norme internationale du français aussi bien à l’écrit qu’à l’orale. Apprendre à parler le français revient à explorer tous les aspects de la langue : compréhension écrite, écoute, prononciation, grammaire, etc. Le meilleur moyen pour y parvenir est d’apprendre le français en ligne.

Ce faisant, vous pourrez progresser à votre rythme, en fonction de votre niveau actuel, de vos origines et de vos objectifs. En complément de cette méthode d’apprentissage, vous devriez aussi faire une immersion dans une communauté française et écouter davantage les médias français.

Qu’en est-il de l’accent populaire parisien ?

L’accent populaire est privilégié par les locuteurs plus jeunes. Il est en définitive très peu présent dans les médias et reste cantonné aux rubriques dites « peu sérieuses ». Il existe aussi des cours pour apprendre à parler cet argot de banlieue. Toutefois, la meilleure méthode d’apprentissage est celle de l’immersion.

L’accent populaire est assez simple à parler. Il suffit d’imiter l’intonation que l’on réserve habituellement aux questions, en y ajoutant cette petite inflexion qui fait monter la voix. Terminez chaque phrase sur un « han » pour montrer qu’il s’agit bien d’une affirmation. L’une des particularités de cet accent est l’abréviation. L’authentique Parisien abrège tout. Voici quelques expressions pour mieux comprendre :

  • « C’est canon » ou « trop canon » pour dire « c’est beau », « c’est magnifique » ou encore « j’adore » ;
  • « ça passe crème » pour dire « ça passe comme dans du beurre » ;
  • « On se fait un dèj » ;
  • « On se capte », etc.

En définitive, il existe deux façons de parler à la parisienne : l’emploi de l’accent bourgeois ou l’emploi de l’accent populaire.