7 conseils pour justifier une absence à l’université

Contrairement à ce qu’on croit, il peut être grave de s’absenter à l’université alors qu’on a cours, TD, examen, etc. Dans tous les établissements, une absence doit forcément être justifiée. La démarche varie d’une université à une autre.

Connaître le règlement de son école

C’est le point de départ ! Si vous ne connaissez pas le règlement de l’école, vous aurez du mal à vous défendre. Votre stratégie de justification sera donc fonction des normes de l’université que vous fréquentez afin d’être plus crédible. Certains établissements ont une liste exhaustive des motifs d’absence. D’autres peuvent tolérer l’absence sous certaines conditions ! Avoir une bonne connaissance du règlement vous permettra de trouver les bons justificatifs.

A découvrir également : Comment bénéficier d'un soutien scolaire ?

Avoir un bon motif d’absence

Une fois que vous connaissez les règles, vous saurez exactement l’argument qui sera le plus pertinent. Autrement, si déjà vous présentez un argument qui n’est pas du tout accepté par votre université, vous partez sur un mauvais pied. La plupart des établissements acceptent les absences pour raisons de santé, pour perte d’un proche ou pour une urgence familiale. Mais attention ! Des documents de justification seront demandés en fonction de la cause de l’absence.

Écrire une lettre avec objet évocateur

Une absence pourrait se justifier directement en tête-à-tête ou par une lettre. Si c’est une lettre, il faut prendre des dispositions particulières. Vous devez transmettre une lettre qui répond à plusieurs critères. Votre objet doit être clair et précis. Allez droit au but ! Normalement, en lisant l’objet, votre supérieur devrait avoir une idée du contenu de la lettre. Vous pourriez mettre par exemple : « absence au cours pour raison de santé ».

Lire également : Formation initiale ou en alternance ?

Être courtois avec des remerciements chaleureux

Que votre argument soit pertinent ou plutôt peu acceptable, vous devez être respectueux. Votre attitude compte beaucoup, de même que la façon dont vous vous exprimez. Un responsable sera plus enclin à vous comprendre si vous restez courtois, poli et de surcroît chaleureux. N’exagérez surtout pas, il s’agit après tout de votre supérieur. Les formules utilisées ne doivent pas être trop intimes ou traduire une discussion avec un camarade.

Rédiger une lettre transparente

Comme expliqué plus haut, le contenu de la lettre doit être pertinent. Cela inclut surtout la transparence. Si vous avancez des arguments superflus, votre interlocuteur aura du mal à vous croire. Sa réticence sera plus accrue lors d’un dialogue. Ayez donc une idée claire et précise de la chronologie des événements. Restituez correctement et assurez-vous que votre lettre soit compréhensible. Vous pourriez passer un entretien, assurez-vous de pouvoir répéter exactement ce qui est écrit.

Préparer votre absence

Dans certains cas, l’absence se prépare. Ceci consiste à demander une permission ou à montrer votre indisponibilité déjà la veille. Un grand pull-over, l’air fatigué et fiévreux soutiendra un argument d’absence pour cause de maladie le lendemain. Plusieurs personnes doivent vous remarquer ! Attention ! Un document justificatif peut être indispensable.

Ne répétez pas les mêmes choses

Là est un piège ! Par exemple, si vous répétez tout le temps que votre absence est due à un décès, plus personne ne vous croira. Ce qui est tout à fait normal. Le motif de décès ne peut être utilisé plus de deux fois normalement, sauf si c’est réellement le cas. Si vous souffrez d’un mal récurrent, faites-en part aux autorités dès votre inscription.