Emploi 2020 : les nouvelles filières à explorer

Pour Randstad et bien d’autres bureaux d’étude en recrutement, l’année 2020 nous présente les nouvelles perspectives d’emploi de cette décennie. Les codes ont quelque peu changé : les formations et filières les plus porteuses concernent toujours l’e-marketing, mais la tendance de l’impact investing est à corréler.

E-Marketing : Bid Manager et Business Analyst au top !

L’e-marketing est sans doute l’un des vecteurs d’emploi les plus demandeurs depuis quelques années. Et la conjoncture n’est pas prête d’être bouleversée sur la voie de l’emploi en 2020. Les grandes écoles de commerce en connaissent les principaux enjeux. Si l’on regarde du côté de l’ESUP Paris, l’e-marketing est l’un des cursus les plus demandés par les étudiants, avec une réelle formation aux techniques de vente en ligne. Le B2B (Business To Business) comme le B2C (Business To Costumer) sont très prometteurs pour les nouvelles recrues se destinant à l’e-marketing.

A lire en complément : L'intérim : une solution efficace pour trouver du travail

Nous distinguons toutefois deux filières qui seront plus essentielles en 2020. Des emplois qui, jusqu’en 2030, ne seront plus une surprise. Le Bid Manager est l’un d’entre eux. En charge d’automatiser la gestion des enchères des campagnes marketing digitales, il promet à ses clients non seulement une meilleure visibilité sur les moteurs de recherche, mais également des annonces plus pertinentes sur le réseau auprès des internautes. Cette profession consiste ainsi à accroître les ventes des entreprises auprès d’autres entreprises, ou auprès des consommateurs, en sondant les utilisateurs.

Dans le même esprit, le Business Analyst présente les perspectives d’évolution des demandes des internautes. Il axe ses statistiques sur des prix et recherches précises depuis les navigateurs web les plus reconnus. Le Businesse Analyst facilite alors la visibilité et les ventes de ses clients. Sa fonction a notamment permis de constater évolutions dans les recherches des utilisateurs. Elles ne s’effectuent plus par mots de prédilection, à partir d’un clavier. Avec l’essor des assistants domestiques, que nous connaissons sous les noms de Alexa, Siri ou Google Home, l’utilisateur formule désormais ses recherches par des questions ouvertes.

A lire également : Quelles sont les erreurs à éviter pour trouver un job ?

Impact Investing : L’investissement financier allié à l’environnement

La gestion en financementet le conseil en actifs sont des également des vecteurs d’emploi toujours d’actualité, où la simple recherche d’une rentabilité à court, moyen et long terme est le seul motif de satisfaction. Mais les nouveaux enjeux environnementaux, les nouvelles questions soulevées sur les ressources gaspillées ou épuisées, entraînent sur cet emploi, en 2020, une mutation plus « responsable ».

L’Impact Investing ne rend plus compte du seul attrait de la rentabilité sur les marchés financiers. Il considère et évalue également les critères environnementaux et sociaux pour les placements. Les capacités d’analyse combinent depuis une parfaite maîtrise des marchés financiers, mais aussi des connaissances de l’environnement global, pour obtenir un impact plus responsable.