2018 : quelles sont les filières qui recrutent

2018 : quelles sont les filières qui recrutent

Le premier semestre de 2018 aura eu le mérite d’apporter de l’espoir dans le monde du travail. D’ailleurs, d’après l’enquête annuelle de pôle emploi « Besoins en main-d’œuvre 2018 », il y a en France une hausse de l’offre d’emploi. Cette hausse est de 18% sur le plan national avec des pics dans certains secteurs. Même les services secrets ont recruté plus d’un demi-millier de personnes au cours de cette année. Nous avons croisé ces données avec celles d’autres sources d’informations pour vous présenter les filières qui recrutent le plus au cours de cette année. Avant donc de rédiger votre CV, songer à voir où va la tendance du recrutement.

Le secteur des services aux particuliers

Le secteur d’aide à la personne concentre à lui seul 38,1% des intentions d’embauche pour cette année. Les emplois augmentent notamment au niveau de l’aide au domicile et ménagère où l’on pourrait atteindre 51600 embauches en 2018. Il est vrai que l’embauche dans ce secteur est plus élevée parce que le turn-over est tout aussi élevé : le taux de renouvellement du personnel dans le secteur du travail aux particuliers est en effet élevé, ce qui explique le niveau de recrutement dans ce secteur.

Lire également : Quelle police de caractère choisir pour votre CV ?

Le secteur du service aux entreprises

24,7% des intentions d’embauches sont pour le secteur de service aux entreprises. Une partie du recrutement sera concentré dans les transports et dans l’entreposage. Les deux connaîtront une croissance de la demande de 32,4% par rapport à 2017. Les services scientifiques, techniques, administratifs et les services de soutien augmenteront leur offre de 20,5 %. Voici les métiers où les demandent se cristallisent : agent d’entretien de locaux, les métiers du génie informatique…

A découvrir également : La carte de visite, ce petit bout de papier qui tient tête au web

Une hausse du recrutement dans le secteur commercial en général

53 000 projets supplémentaires de recrutement sont envisagés dans le secteur du commerce. Les emplois les plus concernés sont les emplois de commerciaux et ceux liés à la réparation d’automobile. L’avantage semble être donné aux techniciens commerciaux en entreprise qui seront recrutés en plus grand nombre et certains pourront facilement bénéficier d’un CDI.

Une hausse de recrutement également dans le BTP et l’immobilier

Dans des proportions moindres, mais certaines, le secteur de l’immobilier et des BTP. Cette croissance des embauches est due à une revitalisation croissante du secteur depuis sa reprise en 2016, même si demeure un risque d’éclatement de la bulle.

Des perspectives intéressantes dans le secteur de la FinTech

Le domaine de l’économie numérique ne cesse d’élargir ses perspectives et par conséquent d’appeler un nombre toujours plus grand de salariés. L’expansion et la diversification des services de la FinTech font que le secteur multiplie ses projets de recrutement.

Il faut, par ailleurs, reconnaître que les intentions de recrutement et les projets de recrutement doivent être analysés avec une prise en compte des facteurs géographiques, liés notamment à la concentration des activités économiques dans une région plus que dans un autre. En conséquence, un secteur qui au plan national effectue le plus grand taux de recrutement peut tout de même n’enregistrer qu’un infime taux de recrutement de personnel dans une région ou dans une ville, du fait des activités dominantes de cette région.