Quelle formation suivre pour devenir herboriste ?

Pour faire un bon choix de plantes ou pour être certain d’en obtenir une bonne décoction, l’idéal est de contacter un spécialiste du domaine. L’herboriste est un expert en plantes médicinales. À ce titre, il détient une excellente connaissance de leurs vertus. En quoi consiste le métier d’herboriste ? Quelle formation suivre pour en devenir un ? Focus sur ce métier.

Présentation du métier d’herboriste

En France, l’herboristerie est un métier existant depuis 1312. Il s’agit d’un spécialiste des plantes détenant une parfaite maîtrise de celles-ci. L’herboriste est non seulement capable de reconnaître les plantes médicinales, mais aussi d’effectuer leur cueillette.
Grâce à des cours d’herboristerie en ligne ou en présentiel, le spécialiste des plantes est en mesure d’extraire convenablement les essences préventives et curatives des plantes. Cela permet d’en obtenir pour une excellente exploitation des plantes médicinales et aromatiques.

A lire également : Comment déclarer les CESU aux impôts ?

Par ailleurs, ce professionnel des plantes peut aussi vendre des plantes, des condiments et des épices spécifiques. Ainsi, il a le droit de conserver et de vendre les plantes médicinales ayant fait l’objet d’approbation de la part du ministère de la Santé. Identiquement au pharmacien, le spécialiste des plantes dispose de sa propre boutique aussi appelée « herboristerie ».

Cette dernière lui permet de préparer et de vendre à sa clientèle des traitements issus de plantes médicinales. L’herboriste est surtout un spécialiste en médecine alternative jouant un rôle de conseiller vis-à-vis de ses clients. De plus, il est en mesure de donner la posologie adaptée à un traitement qu’il aurait recommandé. Par conséquent, ce métier requiert des connaissances en biochimie végétale et en botanique, ainsi qu’une parfaite connaissance des concoctions médicinales.

A découvrir également : Quelles sont mes défauts ?

Formation à suivre pour devenir herboriste

Le diplôme d’herboriste a disparu depuis 1941 sous le régime de Vichy. En revanche, en vue de faire perdurer ce beau métier, il existe de nos jours, de nombreuses autres sortes de formations conférant les talents d’herboriste. En effet, pour devenir herboriste, il vous faudra passer par des écoles qui dispensent des cours de phytothérapie. Cette discipline offre les outils nécessaires pour exercer en tant qu’herboriste.

Pour la plupart, les cours sont dispensés en présentiel, mais beaucoup proposent également des cours en ligne. La phytothérapie est la discipline de la médecine qui s’occupe des plantes et de leurs propriétés curatives. Dans certains pays, comme la Chine ou les pays africains, elle est connue sous l’appellation de médecine traditionnelle. L’herboriste est donc amené à avoir un intérêt spécifique pour la phytothérapie. De fait, il convient de bien être attentif à l’école choisie.

Certaines écoles proposent des formations sur les plantes aromatiques et médicinales. D’autres sont spécialisées dans l’enseignement des techniques de production de ces plantes. Un bon centre de formation en herboristerie propose des enseignements complets et aborde des notions spécifiques comme :

  • la concoction des remèdes à partir des plantes ;
  • les origines de l’herboristerie et de la phytothérapie ;
  • la maîtrise des formules ainsi que des usages thérapeutiques ;
  • les remèdes singuliers qu’il est possible de tirer des plantes et selon le trouble.

Dans l’optique de disposer de connaissances pratiques solides, il est préférable pour un aspirant herboriste d’effectuer des stages. Devenir herboriste est tout à fait possible malgré la disparition du diplôme. Il vous suffit d’opter pour une bonne formation en phytothérapie.