Comment réussir sa classe préparatoire ?

Comment réussir sa classe préparatoire ?

La classe préparatoire est l’antichambre des grandes écoles. Autant dire que c’est une affaire sérieuse.  Et si vous vous êtes inscrit en classe préparatoire, alors, vous avez déjà eu la dose classique des idées reçues. On vous a parlé du risque d’échouer au concours d’entrée dans les grandes écoles, et autres idées pareillement terrifiantes. Toutes les idées reçues ne sont malheureusement pas erronées et il ne faut pas jouer avec les années prépa. Mais alors, comment s’y prendre pour s’en sortir et réussir sa classe préparatoire ? Nous n’avons pas de formule magique à vous proposer, mais des conseils pratiques qui ont fait leurs preuves sur des générations avant vous.

S’engager émotionnellement pour réussir

Il ne faut surtout pas choisir au hasard d’aller en classes préparatoires. Il est capital que la décision d’y aller soit issue d’une orientation bien mûrie. Le mieux pour cela est de se faire suivre par un coach d’orientation. Une fois que vous aurez vraiment choisi de vous engager, vous pourrez trouver la force de travailler comme il le faut pour l’atteinte de vos résultats. Assurez-vous de faire ce que vous voudriez vraiment. Cela suppose que vous ne soyez pas contre l’idée de faire de longues études, que vous voudriez devenir cadre supérieur dans les entreprises. Si vous savez pourquoi vous vous battez, votre combat sera différent.

A lire en complément : Quelles sont les erreurs à éviter pour trouver un job ?

Savoir gérer le stress

Si vous êtes entré en classe préparatoire, alors vous ne pourrez pas échapper continûment au stress. À un moment, il viendra tout seul. Il faut que vous sachiez y faire face. Bien entendu, il faut savoir réduire le stress par une bonne planification. La procrastination marche partout sauf en prépa. Ici, l’on est sauvé seulement par l’effort que l’on fait et par rien d’autre. Si vous comptez bachoter, vous passerez à côté.

A lire aussi : Maillot de foot au bureau, le faux-pas qui peut coûter cher !

Lorsqu’en dépit de toutes les mesures anticipatrices prises le stress vient du fait de l’approche des examens, il faut savoir garder son calme et affronter l’orage.

Avoir le sens de l’organisation

C’est sans conteste la clé du succès en classe préparatoire. Le rythme de travail qui vous est imposé est si accéléré que si vous n’avez pas un grand sens de l’organisation, vous ne pourrez jamais être à jour dans vos cours et être prêt pour vos examens. C’est la raison pour laquelle il vous faudra apprendre à mettre de l’ordre dans vos idées, mais aussi dans vos tâches.

Avoir une bonne hygiène de vie

Le piège quand on est en classe préparatoire, c’est de se surmener, plonger la tête dans les cours au point d’y sacrifier loisir et sommeil. S’il est vrai qu’une partie de vos loisirs et de votre sommeil devront être sacrifiés pour davantage de temps consacré aux études, il ne faut pas exagérer. La bonne hygiène de vie vous permettra d’avoir assez de ressources physiques pour soutenir le rythme de travail. Qui va loin ménage sa monture.

 

Prendre beaucoup de notes, participer aux cours en intervenant en classe

Par orgueil ou par timidité, on peut se retrouver à ne jamais intervenir en cours, laissant aux autres le soin et le devoir de participer, de répondre aux questions ou d’y répondre. Or prendre activement part activement à un cours vous permet d’en avoir rapidement la maîtrise. Cela en favorise la compréhension et vous épargne un supplément d’efforts que vous devriez faire dans ce sens.

L’autre façon d’être certain de bien saisir le contenu des leçons, c’est la prise de notes. Il est courant que l’on ait l’impression d’avoir tout compris, au point où l’on ne veuille plus prendre note. Là est pourtant le piège : ce que l’on a cru avoir bien compris devient soudain difficile à appréhender au moment de la révision. Prenez donc beaucoup de notes. Cela vous servira de repères.