Expert comptable, comment apprendre ce métier ?

Moins prisée qu’avocat ou médecin, cette profession libérale offre de belles perspectives de carrières aux étudiants ambitieux qui rêvent de réussir dans un métier aussi passionnant que varié. 

Pour devenir expert-comptable, il existe différents cursus envisageables. Des écoles spécialisées aux BTS en passant par les écoles de commerce, d’ingénieur, ou Masters de gestion, il existe de nombreuses passerelles pour passer les trois diplômes successifs qui marquent l’ascension à ce métier. Focus.

A lire en complément : La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé : pour qui ? Pourquoi ?

Expertise-comptable, une filière qui recrute

Moins sexy que les start-ups, la filière de l’expertise-comptable peine à attirer les jeunes talents. Malgré un niveau de rémunération élevé, ce métier de conseil aux entreprises pâtit d’une image floue auprès des étudiants qui tendent à le réduire à la simple comptabilité .

Le rôle d’un expert-comptable va pourtant bien au-delà de la vérification tenue juste et sincères des comptes de ses clients. Ce conseiller clé des chefs d’entreprise apporte son savoir-faire sur un ensemble de sujets de premier plan tels que la recherche de financement, le social ou la stratégie d’investissement. 

A lire également : A partir de quel âge est-on considéré comme senior ?

Une profession libérale à forte valeur ajoutée

De la vérification des comptes à l’accompagnement des dirigeants d’entreprises en matière financière, juridique et fiscale, le métier d’expert-comptable est à forte valeur ajoutée. 

Avec un salaire débutant de l’ordre de 3 400 € brut, sa rémunération moyenne en cabinet est de l’ordre de 60 000 € par an. Il n’est toutefois pas rare de rencontrer des experts-comptables en fin de carrière émergents à plus de 10 000 € par mois. 

Un professionnel parfaitement formé et encadré

Pour exercer en tant qu’expert-comptable, il est indispensable d’être titulaire du diplôme français d’expertise comptable. Cette distinction s’obtient au terme d’un cursus de 8 années qui comprend 5 ans d’études, dans diverses filières, suivies de 3 ans de stage en cabinet. 

Une fois diplômé, il doit s’inscrire à l’ordre des experts-comptables et prêter serment. L’exercice de sa fonction est conditionné au respect d’un code de déontologie et à un contrôle par ses pairs.