Enseigner les mathématiques en cycle 3

Enseigner les mathématiques n’a jamais été une tâche facile. S’il existe de nombreuses méthodes pour rendre l’enseignement plus fluide, toutes ne sont pas aussi efficaces. Bien que certains ont fait leur preuve, et ce depuis des années, d’autres par contre viennent d’être créées pour révolutionner la pédagogie. Passons en revue donc les méthodes d’enseignement des mathématiques en cycle 3.

Bref aperçu des méthodes d’enseignement des maths

Pour un enseignement de mathématique, l’objectif principal est d’initier l’élève dans le grand univers de mathématicien. Et pour atteindre cet objectif, il doit utiliser un certain nombre de méthodes. Et ce que l’apprenant soit en primaire, au cycle 3, en filière scientifique ou qu’il prépare un brevet. Le professeur se doit alors de l’accompagner avec la methode MHM. Mais aussi, dois faire preuve de sérieux afin que l’élève puisse réussir.

A lire également : Parlez-vous l'anglais d'entreprise ?

Les mathématiques sont sujettes à de nombreux préjugés qui constituent d’ores et déjà des blocages aux non-initiés. Il faudra aider l’élève à s’ôter ces idées préconçues de l’esprit pour qu’il puisse mieux se familiariser avec le vocable des mathématiques. À cet effet, il faut adopter une méthode d’enseignement qui l’aidera à progresser facilement et rapidement. Nous avons :

Les fiches de révisions

C’est la bonne vieille méthode. Elle est très efficace lorsqu’on prépare une épreuve d’examen pour décrocher son diplôme. Mais encore, pour bien réviser un contrôle. Au fil des années, les fiches de révisions se sont révélées être un excellent moyen pour progresser en maths. Cela dit, il est vital de faire à votre élève des fiches de synthèses qui résumeront chaque définition et chaque théorème.

A lire en complément : Visite de l'éco-campus Evergreen, nouveau siège du Crédit Agricole S.A.

Les exercices réguliers

On ne le répétera jamais assez : l’entrainement est la clé du succès. Cette devise s’applique aussi bien en algèbre qu’en histoire géographie et même en physique-chimie. Il n’y a pas meilleur moyen de réussir que de faire des exercices de manière régulière. L’enseignant doit à cet effet varier à chaque cours les exercices qu’il propose.

La méthode Assimil

On doit son appellation à la maison d’édition Assimil d’autant plus qu’elle l’a inventé en 1930. Bien qu’il s’agisse d’une vieille méthode, elle reste toujours aussi efficace. Le principe est assez simple : il suffit que l’élève révise ces cours pendant 30 minutes chaque jour. Cela lui permet d’assimiler intuitivement chacune des notions étudiées. En répétant ce qu’on a appris, cela aide à le mémoriser plus facilement. C’est d’ailleurs une excellente méthode pour bien maitriser les maths.

La méthode de Singapour

Cette approche pédagogique est doublement avantageuse. Dans un premier temps, elle permet d’anticiper les difficultés des élèves. Ensuite, elle privilégie les exercices de maths et les révisions des cours. Ce qui garantit une meilleure consolidation des connaissances des apprenants. Elle repose sur trois principes fondamentaux :

  1. La modernisation
  2. L’approche : concrète, imagée et abstraite
  3. La verbalisation.

En 2017, 60 pays dans le monde l’utilisaient. Autant dire qu’elle a su faire parler d’elle-même par son efficacité. Aussi passionné soit-il, l’enseignant de maths se doit d’utiliser ces méthodes afin d’aider ses élèves à acquérir de nouvelles connaissances.