Quand s’arrête le chômage partiel ?

« Le chômage partiel a un impact significatif sur la population », a déclaré Dan Kersch, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, dans le préambule : « Depuis la crise sanitaire, l’année a été très difficile, avec de nombreuses incertitudes pour les travailleurs concernés. Les personnes qui sont partiellement sans emploi préféreraient retourner au travail. »

Le chômage partiel sera maintenu jusqu’en juillet 2021 . Dan Kersch, ministre du Travail, confirme qu’il sera probablement prorogé au-delà de cette date. En ce qui concerne la lenteur du traitement des affaires, le ministre soutient : « Vous ne pouvez pas deviner ce que les gens méritent. »

A lire également : Comment travailler au Canada sans diplôme ?

Lire Vague d’insolvabilité au Luxembourg et dans les pays frontaliers

Les chiffres que vous voulez regarder

  • Plus de 153 000 personnes sont touchées par le chômage partiel dans le pays
  • Près de 1 300 entreprises n’ont pas remboursé Chômage partiel
  • Plus de 3 000 demandes ont été réglées en décembre 2020 et plus de 800 sont encore en cours,
  • 4 450 entreprises ont présenté une demande de chômage partiel en février 2021 (contre 4 393 en janvier 2021) pour se qualifier pour mars 2021 des dispositions spéciales sur le chômage partiel en vigueur au 30 juin 2021.
  • Les entreprises des secteurs de l’horeca, du tourisme et de l’événementiel, les entreprises industrielles et les entreprises d’autres secteurs touchés par la crise peuvent continuer à bénéficier d’un chômage partiel si l’emploi est maintenu.

Afin de continuer à soutenir les entreprises et leurs travailleurs touchés par la crise de Covid 19, des modalités spécifiques relatives au chômage partiel ont été adoptées avant le 30 juin 2021.

A lire en complément : Comment immigrer au Canada pour etudier ?

Écouter la conférence de presse du ministre

Prévision Baisse du chômage en 2022

Le marché du travail subirait les effets de la crise sanitaire en 2021 et la création d’emplois ne reprendra pas avant 2022 ( 2,8% pour l’emploi total contre 1,7% en 2021).

Pendant cette période, la création d’emplois ne permettrait pas d’absorber les nouvelles entrées (nettes) sur le marché, de sorte que le taux de chômage passerait à 7 % à la fin de l’horizon. Il ne coulerait que temporairement en 2022.

Prévisions gouvernementales : emploi total

Lire l’interview : Il y a un confinement « avant » et « après »…