Qui est Éléonore d’Aquitaine ?

La fille de Guillaume X d’Aquitaine et d’Aenor de Châtellerault, Alienor (ou Eléonore) d’Aquitaine (1122-1204) était d’abord l’épouse de Louis VII de France, fils de Louis VI. En épousant Henri Plantagenêt en second mariage, elle devient la mère de Richard Cœur de Lion et de Jean sans Terre. Autrefois roi d’Angleterre, Henri II Plantagenêt se trouva maître de toute la France occidentale, tout en demeurant le vassal du roi de cet État. Cette situation provoqua une lutte pure et simple, une sorte de première guerre de Cent Ans. De plus, Alienor a favorisé le développement de la poésie courtoise.

C’ est de la famille.

A découvrir également : 4 conseils pour améliorer votre éloquence

Déjà pendant la croisade, où il avait accompagné Godefroy de Bouillon, Guillaume IX, grand-père d’Alienor, avait révélé son tempérament obscène dans les poèmes qu’il avait pris le temps d’écrire pendant son séjour en Orient. À Niort, où sa générosité chrétienne l’avait poussé pour fonder plusieurs couvents, il ne pouvait s’empêcher d’ajouter un bordel de luxe où les filles ont été forcées de porter l’habitude monastique. C’était le premier client !

Louis trompé ! Louis indigné ! Mais Louis a divorcé !

A lire en complément : Pourquoi est-il important d’utiliser des synonymes ?

Belle et sensuelle reine, même dépravée, Alienor a pris un plaisir intelligent à présider des tournois, où elle était l’idole des jeunes hommes qui se sont affrontés. On dit qu’un jour elle aurait proclamé : « Celui-ci sera mon chevalier, qui acceptera de se battre nue sous l’une de mes chemises contre un adversaire vêtu de fer. » Le chevalier Saldebreuil aurait relevé le défi en disant : « Si cela m’arrive, je serai réconforté de mourir dans vos vêtements. »

Il n’a été blessé que et la reine le fait transporter dans ses appartements pour le traiter avec tendresse. Alors elle est arrivée en retard pour le dîner et vêtue d’une manière étrange : le déchiré et sanglant chemise sur sa robe de soirée. Louis VII aurait été indigné. Il est en tout cas vrai que, incapable de se contenter de son moine de mari, qui n’avait jamais pu lui donner du plaisir, cette ardente créature alla ailleurs voir si les hommes étaient tous pareils et trouver rapidement une réponse… trompé, Louis VII annula le mariage en 1152. À cette fin, le Conseil de Beaugency alléguait que les deux conjoints étaient trop proches. L’Aquitaine est remise à Alienor qui, deux mois plus tard, la porte en dot à son nouveau mari, Henri Plantagenêt, duc d’Anjou et de Normandie, bientôt roi d’Angleterre… Bref, assez pour mettre le feu aux poudres entre les deux monarchies.